• histoire des anneaux de mariage - suite

     

    Au début du XVIème siècle, c’est la Réforme, 1546 le « Concile de Trente » et les troubles religieux qui suivirent, le lecteur est en droit de se demander quel rapport nous trouvons dans l’histoire des anneaux de mariage avec ces deux évènements ?
    Des rapports directs nous n’en avons pas trouvés, mais à défaut, le bouleversement provoqué dans la Chrétienté par le schisme de Wyclef, Luther et Calvin nous permet d’émettre une hypothèse. (pour la clarté des explications qui vont suivre, nous devons rappeler que l’Eglise catholique romaine n’a jamais reconnu en France le symbole attaché aux anneaux de mariage, cela est si vrai que nous pouvons affirmer que au cas ou deux mariés se présenteraient devant un prêtre catholique pour faire bénir leur union sans anneaux, la cérémonie du mariage n’en serait pas moins religieusement consacrées.) 

    Aussitôt après la Réforme, les protestants très épris de symbolisme, ne manquèrent pas d’établir un nouvel usage concernant les anneaux de mariage. 

    Plus particulièrement, l’Eglise d’Angleterre procède à la cérémonie du mariage par la formule suivante : « With this ring I thee Wed » - « Avec cet anneau jet te marie”. 

    A la suite des longs débats qui établirent au « Concile de Trente » [13 décembre 1545], les différentes réformes introduites dans la pratique du culte catholique, tout nous permet de supposer qu’une tolérance fut accordée, permettant aux ministres du culte de bénir officiellement les anneaux de mariage sans pour cela en légitimer le dogme. 

    L’échange des anneaux, symbole indiscutablement d’origine païenne fut alors admis à la cérémonie du mariage catholique, comme il l’était au mariage protestant. " [...]
    à suivre...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :